Planète Cartables


Accueil » L'école au quotidien » Divers pédagogique » Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ?
Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211251] sam. 06 février 2021 12:17 Message suivant
lucette-alanis n'est pas connecté lucette-alanis
messages : 3662
Inscrit(e) : octobre 2008
Situation géographique : Au pays des bretzels
Métier : Maternelle
J'ai lu récemment un livre d'Emmanuelle Piquet, "Comment ne pas être un prof idéal ?"
http:// www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/01/17012018Article6365177 00233504230.aspx

Je vous laisse lire l'article qui résume plutôt bien le livre.
Pour moi, il a été agréable à lire, avec ce sentiment d'enfin être comprise dans mes difficultés.
Je commence à réaliser que j'ai tendance à m'emballer quand on me dit ce que j'ai besoin d'entendre. Là, ça dit que c'est normal d'avoir du mal, que je ne suis pas la seule, et qu'il est possible d'y arriver, avec des solutions décalées (et même parfois drôles !). en plus, ça évoque aussi le harcèlement, comment y réagir, comment apprendre aux victimes à se défendre et ça aussi ça me parle beaucoup. Vraiment, ça me plairait beaucoup que ça soit réel.

Est-ce que certains d'entre vous en ont entendu parler (de cette autrice, de ses ouvrages (il y en a sur le harcèlement, les ados aussi, du groupe Chagrin Scolaire, de la thérapie de Palo Alto... et pourraient m'apporter des témoignages positifs ou négatifs pour m'aider à faire la part des choses ?



Le fait que l'article que je vous ai mis en lien soit issu des Cahiers Pédagogiques c'est plutôt bon signe, non ?



Sans pluie, il n'y aurait pas d'arcs-en-ciel.

Rapporter un message au modérateur

Re : Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211259 est une réponse au message n° 1211251] sam. 06 février 2021 12:48 Message précédentMessage suivant
clarissa n'est pas connecté clarissa
messages : 962
Inscrit(e) : juin 2009
Situation géographique : rhône alpes
Métier : rased
J'ai regardé le lien. Et je précise que je n'ai pas lu le livre.
Pour les références, il y a certainement des choses intéressantes dans l'école de Palo Alto. Dans les formations en psychologie, ces références sont connues pour les apports sur la communication et sur les interactions entre l'individu et tout le système autour. Après les limites que je vois c'est les limites du côté thérapie brève. J'ai li ceci sur son site internet « Certificat en gestion de situations problématiques en milieu scolaire par l'approche de Palo Alto »

Pour moi toutes les situations sont uniques et ne peuvent pas forcément se résoudre avec les mêmes recettes. Parfois l'approche indiquée pourrait aider, et parfois il y a des causes plus profondes à rechercher, un travail plus profond sur les causes, sur les valeurs, les besoins, les liens à ce que l'on a vécu ou ressenti dans l'enfance, l'histoire familiale etc... Les thérapies brèves ne permettent pas de travailler et d'explorer autant de sujet en thérapie.

Les thérapies brèves peuvent aider sur une angoisse précise ou un comportement précis, un moment. Mais l'humain est souvent bien plus complexe et des problèmes peuvent réapparaître sous des formes différentes, une autre angoisse, un autre comportement ( par exemple complètement au hasard, un TOC qui disparaît et plus tard un trouble alimentaire qui apparaît ... )

Je m'intéresse beaucoup au thème du harcèlement scolaire. Il y a des pistes sur les méthodes de prévention utilisées dans d'autres pays. Pour résumer mon avis sur les situations de harcèlement scolaire en France, je fais un lien avec notre tabou culturel autour des émotions. Ce tabou est un grand frein à la parole des enfants qui vivent un harcèlement ou qui pourraient y être confrontés. Il y a aussi la possibilité e réfléchir au rôle des témoins.



"Vos enfants ne sont pas vos enfants. ils sont fils et filles du désir de vie en lui-même. Ils viennent par vous mais non de vous, et bien qu’ils soient avec vous, ce n’est pas à vous qu’ils appartiennent." Gibran

Rapporter un message au modérateur

Re : Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211419 est une réponse au message n° 1211259] dim. 07 février 2021 20:30 Message précédentMessage suivant
sand82 n'est pas connecté sand82
messages : 3467
Inscrit(e) : juillet 2004
Métier : maternelle tous niveaux
J'avais lu son livre sur le harcèlement "te laisse pas faire"; j'ai bien aimé, même si c'est pas si simple à mettre en pratique.


sandrine

Rapporter un message au modérateur

Re : Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211483 est une réponse au message n° 1211419] lun. 08 février 2021 20:41 Message précédentMessage suivant
encrebleue n'est pas connecté encrebleue
messages : 2336
Inscrit(e) : mars 2011
Métier : PE multifonctions
J'ai lu le livre dont tu parles Lucette, enfin... presque parce que je ne suis pas allée au bout: pas convaincue.


Ça ira mieux demain. Si ça te semble loin, pourquoi ne pas prendre un bon jour d'avance?

Rapporter un message au modérateur

Re : Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211546 est une réponse au message n° 1211251] mar. 09 février 2021 21:37 Message précédentMessage suivant
lucette-alanis n'est pas connecté lucette-alanis
messages : 3662
Inscrit(e) : octobre 2008
Situation géographique : Au pays des bretzels
Métier : Maternelle
Je partage un lien reçu en MP :
https://blogs.mediapart.fr/paul-devin/blog/200719/la-souffrance-des-el eves-un-nouveau-marche-pour-charlatans

Donc méfiance...

Clarissa, j'ai bien compris en lisant le livre (et c'est honnêtement dit) que les solutions sont propres à chaque situation.
J'ai toutefois pensé que c'était une lecture distrayante et un peu déculpabilisante, parce que les situations proposées sont parfois drôles (prendre le contre-pied des élèves) et qu'on voit qu'on n'est pas seul à galérer (comme je n'aimerais pas être prof de collège face à un chahut organisé !!!).
Je garderai sûrement certains trucs et j'imaginerais les autres (imaginer applaudir le terriblosaure quand il rampe sous les tables pour la 10ème fois, ça aide à rester calme en apparence)

Concernant le harcèlement, je trouve Clarissa, qu'on ne parle pas assez de l'accompagnement des victimes. On punit les harceleurs, mais comment reprendre confiance en soi après ?



Sans pluie, il n'y aurait pas d'arcs-en-ciel.

Rapporter un message au modérateur

Re : Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211556 est une réponse au message n° 1211546] mar. 09 février 2021 22:15 Message précédentMessage suivant
clarissa n'est pas connecté clarissa
messages : 962
Inscrit(e) : juin 2009
Situation géographique : rhône alpes
Métier : rased
lucette-alanis a écrit le mar. 09 février 2021 21:37
Je partage un lien reçu en MP :
https://blogs.mediapart.fr/paul-devin/blog/200719/la-souffrance-des-el eves-un-nouveau-marche-pour-charlatans

Donc méfiance...

Clarissa, j'ai bien compris en lisant le livre (et c'est honnêtement dit) que les solutions sont propres à chaque situation.
J'ai toutefois pensé que c'était une lecture distrayante et un peu déculpabilisante, parce que les situations proposées sont parfois drôles (prendre le contre-pied des élèves) et qu'on voit qu'on n'est pas seul à galérer (comme je n'aimerais pas être prof de collège face à un chahut organisé !!!).
Je garderai sûrement certains trucs et j'imaginerais les autres (imaginer applaudir le terriblosaure quand il rampe sous les tables pour la 10ème fois, ça aide à rester calme en apparence)

Concernant le harcèlement, je trouve Clarissa, qu'on ne parle pas assez de l'accompagnement des victimes. On punit les harceleurs, mais comment reprendre confiance en soi après ?
Oui je comprends complètement que l'accompagnement des victimes de harcèlement est très important.
Après quelques recherches sur le sujet, voici en résumé ce que je retiens.
-La connaissance des mécanismes aide la personne harcelée à se sentir moins coupable ou responsable
-Le harcèlement est une forme d'emprise, de domination
-Je fais souvent le lien avec la notion de consentement, à apprendre très très jeune. Apprendre à dire un vrai oui, un vrai non. Et expliquer qu'un vrai oui ne s'obtient pas par la menace, le chantage, la pression, la manipulation, la force etc...
-Réfléchir et apprendre à ressentir lorsqu'on est d'accord ou pas d'accord ( une étape avant d'apprendre à exprimer )
-Les relations avec un point de déséquilibre peuvent être propices au harcèlement : différence de nombre, différence d'âge, fragilité par exemple un handicap ou autre fragilité, la différence
-L'isolement et le manque de personne de l'entourage pour se confier est un amplificateur du problème
-L'importance de la parole, pouvoir se confier
-L'importance du rôle des témoins, ils peuvent soutenir, aider à libérer la parole, aider à rechercher de l'aider ( et attention que eux mêmes ne se mettent pas en danger )
-Les nouvelles formes de harcèlement : Cyberharcèlement
-Le thème des « trois figures » postures de bourreau, victime, sauveur, c'est souvent exploré en psychologie. Tisseron a abordé ce thème du point de vue scolaire.
Pour l'estime de soi, c'est important de de se valoriser, de se sentir valorisé.e.

Et pour déculpabiliser, l'école n'est pas le seul lieu de harcèlement, et parfois l'accompagnement et les prises en charges peuvent dépasser le cadre de l'école.

Quelques pistes :
- https://www.youtube.com/watch?v=Ewr9PtwtJ8w Mon corps c'est mon corps ( consentement )
- https://www.yapaka.be/livre/livre-le-harcelement-virtuel
- https://3figures.org/fr/
- https://www.yapaka.be/campagne/le-jeu-des-3-figures

Ce sont des notions qui me tiennent à coeur ! N'hésite pas si tu as des questions en mp.



"Vos enfants ne sont pas vos enfants. ils sont fils et filles du désir de vie en lui-même. Ils viennent par vous mais non de vous, et bien qu’ils soient avec vous, ce n’est pas à vous qu’ils appartiennent." Gibran

Rapporter un message au modérateur

Re : Chagrin scolaire, comment ne pas être un prof idéal ? [message n° 1211601 est une réponse au message n° 1211556] mer. 10 février 2021 19:10 Message précédent
perla n'est pas connecté perla
messages : 228
Inscrit(e) : août 2013
Entièrement d'accord avec Clarissa.
Et ce qui peut aider en amont, c'est travailler sur les émotions : savoir reconnaitre ses émotions, les nommer, les exprimer, savoir reconnaitre les émotions des autres, accepter d'en parler.
Surtout quand ce travail n'est pas fait dans la famille.

Rapporter un message au modérateur

Fil précédent : Graphothérapeute ?
Fil suivant : Méthode Heuristique Mathématiques
Aller au forum :
  


Heure actuelle : sam. 27 févr. 01:22:50 2021

Copyright ©2001-2016 FUDforum Bulletin Board Software